Rechercher
  • Michael Brugeas

Il est de retour !!!!!!


Et oui, il est bien là notre Tarzan à nous ! Tel l'homme sauvage se balançant de liane en liane, il saute de cheveux en cheveux pour explorer nos chères têtes blondes, brunes et rousses !

Car vous l'aurez compris, en cette rentrée, notre ami le poux est de retour ! On y pense pour les enfants de maternelle et de primaire, mais un peu moins pour les ados. Or le poux ne fait pas de distinction d'âge et il semblerait qu'il ait déjà pris ses quartiers sur les têtes des élèves de Couperin. L'infection nous a été signalée par quelques parents, et nos enfants l'ont confirmé.

Alors, même si votre enfant n'est pas très enclin à ce que vous l'épouillez, nous vous invitons à examiner sa tête au plus vite. Si chaque famille fait un traitement cette semaine (et renouvelle 8 jours après), nous avons une chance d'éradiquer la bête.

Nous rappelons que les poux ne sont pas une question d'hygiène. Même avec une hygiène irréprochable, aucune tête n'est à l'abri des poux.

Le saviez vous ?

Le vrai nom du pou de tête est pediculus humanus capitis. C'est un insecte hématophage, c'est-à-dire qu'il se nourrit uniquement de sang, d’une taille d’environ 2 à 4 mm (dimension d’un grain de sésame) dont la couleur est souvent proche de celle des cheveux.

Un pou vit pendant 3 à 4 semaines. Le cycle de reproduction du pou est d’environ 21 jours. Autrement dit, à l’âge de 21 jours le pou commence à pondre ses lentes et donne naissance à approximativement 10 lentes par jour. Celles-ci éclosent au bout de 7 à 10 jours. Au total, un pou donne naissance pendant sa vie à environ 100 lentes !

L'infection, très contagieuse, se transmet de tête à tête particulièrement rapidement chez les enfants lorsque ceux-ci sont en contact. Ils ne sont pas le signe d’un manque d’hygiène, bien au contraire, car ceux-ci préfèrent en général un environnement sec, fin, non gras et propre.

La prévention est aussi le fait d'apprendre les bons gestes : ne pas s'échanger brosses, bonnets, écharpes...

Comment les repérer?

Procédez à l'examen en pleine lumière car ces parasites ne sont pas évidents à repérer. En fait, ce que vous verrez le mieux sont les lentes. Les poux ne sont pas plus gros qu'une graine de sésame et se déplacent très vite.

Les lentes sont d'un blanc grisâtre, de forme ovale, on peut les confondre avec des pellicules, mais elles sont fixées fermement au cheveu et vous aurez du mal à les en déloger.

Cherchez les méthodiquement, en vous attardant sur leurs zones de prédilection, à savoir les endroits les plus chauds du crâne : près du cuir chevelu, derrière les oreilles, à l'arrière du cou. Les premiers signes qui doivent vous alerter sont les démangeaisons car les poux, comme les moustiques, pour se délecter de notre sang, y injectent une substance anticoagulante très irritante.

Comment s'en débarrasser ?

Il n'y a malheureusement pas de solution miracle. Et on trouve tout et son contraire sur Internet. Donc nous ne vous donnerons pas de conseils précis sur ce blog, n'étant pas de experts du sujet. Par contre, il est vraiment important de tous traiter en même temps, afin de stopper la contagion.

Alors il ne vous reste plus qu'à vous armer de patience et d'un bon peigne !


73 vues

© 2016 by LLO COUPERIN

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now